Chronique

MOOSETAPE #9

MOOSETAPE #9


Au premier abord, faire un article sur une playlist regroupant des liens Soundcloud n’est franchement pas ce qu’il y a de plus passionnant… Sauf quand c’est Julia et Andrea du label Moose Records au contrôle. Nos articles récents sur HakuuVasshDream KoalaAndrea confirment Moose Records comme étant l’une des maisons de disques préférées de la rédaction. Les tapes de notre french label national font souvent office de réservoir de bons sons jusqu’à plus soif, distillent au compte goûte des petites pépites soigneusement recherchées. Alors, qu’en est-t’il du volume 9 ? Réponse avec un balisage du tracklist.

Fidèle à son inspiration, Moose nous livre des pistes mêlant élégance et variations de pures énergies positives rassemblées dans de fortes expériences auditives. En somme, c’est un voyage d’un espace réel à un espace virtuel. L’atmosphère harmonieuse est immédiatement perceptible, comme le film rouge de la sélection des huit tracks. Le vrai signe distinctif tire sa révérence dans son panache de jeune talent, plus ou moins connu mais musicalement assez homogène d’un bout à l’autre. C’est une sélection faite pour charmer, entre intrigue et mystère on se surprend de ne pas voir le temps qui passe. Après plusieurs écoutes, on remarquera le joli travail juxtaposition des sons pour ne faire qu’un seul et même corps commun. Sans se tromper, ce n’est pas qu’une compile « fourre tout » mais plutôt un vrai ratissage de long en large des prods afin de trouver les mêmes textures sonores qui se font écho mutuellement.

Décrire chaque titre en détail ne rendrait service ni aux artistes, ni aux lecteurs. Mieux vaut découvrir par soi-même les multiples variations des morceaux et se familiariser peu à peu avec le talent et l’habileté de chacun. Attirons seulement l’attention sur LedezmaNess auteurs respectivement de prestations très harmonieuses et surtout à Pauze en fin de liste, avec une morceaux magistrale : une vraie surprise. Il ne reste alors plus qu’à se laisser transporter au gré des titres de façon hypnotique, pour un voyage dans du velour.

Une fois de plus, nos frenchies de chez Moose Records captivent. Portant fièrement le blason des producteurs qu’il faut suivre et martelant au fer rouge leur amour pour le côté ambiant, down-tempo et posé de la musique qui se penserait comme une douceur à consomer sans modération, cette dernière tape fait alors briller leur carlingue clinquante à neuf.


Thomas, le 30 juin 2016.


à lire aussi